L’aire de l’autoglorification

Angelina Jolie, Brad Pitt, Bradley Cooper, Kevin Spacey, Meryl Streep, Jared Leto, Julia Roberts, Jennifer Lawrence, etc.

Angelina Jolie, Brad Pitt, Bradley Cooper, Kevin Spacey, Meryl Streep, Jared Leto, Julia Roberts, Jennifer Lawrence, etc.

Aujourd’hui, on ne peut pas sortir de chez soi sans croiser quelqu’un le nez collé à son smartphone. Quand vous êtes dans le bus, lâchez une seconde votre téléphone et regardez autour de vous. Vous verrez probablement de nombreux passagers la tête baissée, les yeux accaparés par leur téléphone. Vous avez cinq minutes à patienter avant un rendez-vous ? Ce n’est pas grave,  votre super ami le smartphone vous tiendra compagnie. Tel est le constat navrant de notre société actuelle. Il semble que les gens préfèrent communiquer virtuellement. En buvant un café avec deux amies, j’ai du leur faire remarquer qu’elles ne cessaient de s’interrompre dans leurs conversations pour tapoter sur leur écran tactile.

Dans cette nouvelle communication, les gens se donnent en spectacle quotidiennement. Plus rien d’étonnant à voir quelqu’un se prendre en photo pour n’importe quelle raison et les poster sur les plateformes prévues à cet effet. Instagram est la sphère de l’autoglorification et la grimace, le comble de l’élégance. Le mot « selfie », qui décrit le fait de se prendre en photo soi-même, est entré cette année dans le dictionnaire britannique. Lors de la cérémonie des oscars, l’animatrice américaine Ellen Degeneres a pris un selfie au côté d’une dizaine de superstars du cinéma. Il a battu le record de la photo la plus partagée au monde. Si celle-ci a pu, à première vue, être drôle, elle n’est en fait qu’un simulacre, une vulgaire publicité pour une marque de téléphone.

Pourtant, la photographie a pris une telle ampleur que des papis au fond de leur canapé, en compagnie de leurs chiens, tentent, en vain, d’acquérir autant de likes. Le selfie est devenu un mode d’expression qui permettrait même de se faire aimer. A mon époque, la popularité se gagnait à l’école. Aujourd’hui, elle existe principalement grâce à Internet. Le nouveau jeu absurde des adolescents ? Poster des vidéos sur Youtube en demandant si elles sont moches ou non. Outre les commentaires violents que ces jeunes reçoivent, ils ne cherchent qu’une chose, devenir populaires sur Internet. Et demain, ce sera quoi ?

Lilas-Apollonia Fournier

Publicités

4 réponses à “L’aire de l’autoglorification

  1. Les artistes sont par leur même nature des narcissiques et aussi les adolescents. Les médias sociaux ont seulement donné plus de visibilité à ce qui se passe toujours dans le coulisses ou dans les couloirs des écoles (comme tu l’as bien dit).

Partagez votre avis en laissant un commentaire ! :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s