Le cochon de Gaza

le-cochon-de-gaza-affiche

« Le cochon de Gaza » est une comédie comme on n’en fait plus.

A la fois loufoque et réfléchi, le film raconte la découverte d’un cochon par Jafaar, un pêcheur palestinien.  L’animal impur est un fardeau pour le misérable qui peine à survivre avec sa femme, à la frontière d’Israël. Grâce à des situations cocasses, le spectateur s’attache très vite au personnage principal.

La misère est au cœur de l’histoire, comme un rappel sur l’existence de ces hommes et de ces femmes. On oublie nos faibles connaissances sur les attentats et luttes morbides. Notre vie occidentale est momentanément mise entre parenthèses pour porter un regard plus humain sur ce qu’il se passe à travers le monde. C’est alors que les conflits et autres péripéties du film semblent absurdes. L’idée d’une possible paix entre les deux états est savamment suggérée.

En regardant ce long-métrage, j’ai été agréablement surprise par ce scénario peu commun. J’ai aussi été subjuguée de la manière dont le réalisateur, Sylvain Estibal, nous amène à réfléchir sur autrui. Loin des films américains à gros budget, cette comédie est comme une réconciliation avec le cinéma mais aussi avec le monde, en perpétuel désaccord.

Sorti en septembre 2011, je vous conseille vivement de visionner cette œuvre, gagnante en 2012 du César « de la meilleure première oeuvre ».

cochon de gaza

Lilas-Apollonia Fournier

Publicités

Partagez votre avis en laissant un commentaire ! :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s